musée du diocèse de lyon

entrée   

Henri Desroche

1914-1994

 

 

Né à Roanne en 1914, Henri Desroche entre dans l’ordre des dominicains.

 

Il fait partie de la première équipe d’Economie et Humanisme à Eveux (La Tourette), où il anime l’une des publications Idées et Forces, co-rédige les numéros sur la « méthode d’Economie et Humanisme ».

 

Après son ouvrage Signification du marxisme, paru en 1949, en désaccord avec ses supérieurs, il quitte l’ordre.

 

Membre du Centre National de la Recherche Scientifique, il poursuit ses réflexions et participe à la création de plusieurs institutions qui perdurent aujourd’hui encore : le Bureau d’Etudes Coopératives et Communautaires, le Groupe de Sociologie des Religions et la revue Archives de Sociologie des Religions, le Collège Coopératif et les Archives Internationales de Sociologie de la Coopération et du Développement. A partir de 1958, il enseigne la sociologie du développement à l’Ecole Pratique des Hautes Etudes.

 

En 1970 il soutient sa thèse Messianismes, utopies et sociologie des religions. Il est l’auteur de plus de soixante ouvrages.

 

Il est reconnu comme une autorité dans divers milieux d’ « action et recherche » : sociologie des religions, développement, formation, coopération, où il a été pionnier dans le domaine des idées et des réalisations.

 

Il meurt en 1994.

 


sources

-      biographie par C.Ravelet

-      POULAT Emile, RAVELET Claude, Henri Desroche : un passeur de frontière. Hommage, 1997

-      CHABRE Gilles, Henri Desroche, un passeur de frontière

 

g.decourt