musée du diocèse de lyon

entrée

Couvent des Deux-Amants

1657

 

 

 

 

 

En 1656 les religieuses du Tiers-Ordre de Saint-François (religieuses de Sainte-Elisabeth) fondent près du couvent des Minimes un deuxième couvent après celui de Bellecour devenu trop petit. Rapidement ce couvent s’avère lui aussi trop étroit pour la quarantaine de religieuses présentes.

 

En 1657 les sœurs achètent alors un terrain proche du couvent franciscain de l’Observance, le Clos des Deux-Amants, en bord de Saône. A partir des bâtiments existant elles construisent un nouveau couvent.

 

Au XVIIème siècle ont lieu des travaux d’agrandissement.

 

En 1745 ce couvent accueille les religieuses du couvent de Bellecour qui vient de fermer. Elles sont soixante-dix religieuses.

 

A la Révolution les trente-sept religieuses restantes doivent quitter le couvent vendu comme bien national.

 

En 1803 y est installée l’Ecole vétérinaire de Lyon qui s’agrandit par la suite en réunissant les deux couvents franciscains.

 

En 1988 à la place de l’Ecole vétérinaire s’installe le Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Lyon.

 

 

DOCUMENTS

 

 

-      COLLOMBET F.Z., 1845, Anciennes institutions religieuses de Lyon. Les Colinettes. IIIè monastère de Sainte-Elisabeth, Revue du Lyonnais, 21/343-315

 

-      VACHET Adolphe, 1895, Les Anciens couvent de Lyon, pp.651-360

 

-      Inventaire général du Patrimoine Culturel de Rhône-Alpes, Couvent d'observants et couvent de tertiaires franciscaines élisabéthaines, puis école supérieure vétérinaire

 

-      voir notice sur le Couvent de l’Observance

 

g.decourt