musée du diocèse de lyon

entrée

Grand Séminaire Saint-Irénée

 

Le cardinal archevêque Camille de Neuville, en 1659, demande à la Compagnie Saint-Sulpice de venir  prendre en charge la formation des prêtres de son diocèse. M. d'Hurtevent est le premier supérieur du séminaire appelé Saint-Irénée, qui sera hébergé dans diverses paroisses de Lyon. En 1669 le séminaire s’installe pour deux siècles au lieu-dit de la Croix-Paquet.

Le cardinal Fesh, en 1807, inaugure un séminaire de philosophie à Alix, dans la vallée de l’Azergues.

Le cardinal de Bonald décide une nouvelle construction mieux adaptée au séminaire de théologie, près de l'église Saint-Just. Les travaux commencent en 1855 ; ils sont financés par l’Etat, la chapelle sur fonds privés. Le séminaire est inauguré en 1859.

Le cardinal COUILLIE décide au début du XXème siècle de faire bâtir un nouvel établissement d'enseignement supérieur catholique de philosophie destiné à la formation des futurs prêtres de son diocèse en remplacement de celui à Alix.

C’est à l’architecte Marie-Louis-Jean Perrin dit Sainte-Marie Perrin, qui avait réalisé la basilique de Fourvière avec P.Bossan, le petit séminaire Saint-Jodard dans la Loire en 1894 et d’autres édifices religieux, qu’en est confiée la construction.

Le séminaire est inauguré le 11 octobre 1903 et la chapelle en 1904. La Société civile immobilière de Sainte-Foy-lès-Lyon, créée pour l’occasion, est propriétaire de l’édifice et du site situé sur la commune de Sainte-Foy-les-Lyon, et les loue au diocèse de Lyon. Le premier supérieur du « Séminaire de philosophie de Sainte-Foy » est l’abbé Jean Verdier, futur cardinal archevêque de Paris.

Le séminaire de Sainte-Foy-lès-Lyon, destiné à l’enseignement philosophique,  a été financé sur fonds privés et échappe ainsi à la nationalisation des biens d’Eglise de 1905. Il pourra ainsi accueillir les élèves du séminaire Saint-Irénée de Lyon (aujourd'hui lycée public de Saint-Just), en formation théologique.

Le Syndicat ecclésiastique du diocèse de Lyon, créé en 1923, décide de construire sur une partie du site un deuxième bâtiment pour l’enseignement de la philosophie : le Séminaire Saint-Joseph achevé en 1928.

La Société civile immobilière de Sainte-Foy-lès-Lyon et le Syndicat ecclésiastique du diocèse de Lyon font apport des deux bâtiments et du site à l'Association diocésaine de Lyon, e 14 novembre 1966.

A la fin des années 1960, le séminaire Saint-Irénée accueille les séminaristes de diocèses voisins (Belley, Autun…).

En 1970 les deux séminaires sont regroupés dans le séminaire Saint-Irénée, l’autre bâtiment devient la Maison Saint-Joseph destinée à accueillir sessions et…séminaires.

Le pape Jean-Paul II séjourne quatre jours au séminaire Saint-Irénée au mois d'octobre 1986 lors de sa visite pastorale à Lyon, Paray-le-Monial, Annecy et Ars.