musée du diocèse de lyon

Entrée

 

Sidoine Apollinaire

430-488

 

 

 

 

 

Sidoine Apollinaire naît à Lyon le 5 novembre 430 (431). Son père est préfet des Gaules.

 

En 451 il se marie avec à la fille d’Avitus. En 455, celui-ci est élu empereur par la noblesse gauloise. Sidoine Apollinaire l’accompagne à Rome, où il prononce son panégyrique.

 

Il revient défendre Lyon contre les Wisigoths lorsqu’Avitus quitte l’empire pour devenir évêque.

 

En 408 il accueille à Lyon le nouvel empereur Majorien, dont il prononce le panégyrique.

 

Il se retire en Avitacum (Aydat), résidence de sa belle famille proche de Clermont, lors des luttes politiques sous l’empereur Sévère, et se consacre aux lettres.

 

En 467 il est appelé à revenir à la cour impériale de Rome.

 

En 471 il laisse ses charges à son fils et se retire de la vie civile.

 

Il est élu évêque de Clermont et défend alors l’Auvergne contre les Wisigoths ariens.

 

Lorsque l’Auvergne est cédée par les évêques de Marseille, Arles, Riez et Aix, à Euric, chef des Wisigoths, pour sauver la Provence, il est exilé à Livia en Cerdagne.

 

Son épouse meurt en 474. Il est autorisé à revenir en Auvergne en 476.

 

Il meurt le 21 août 488 (ou en 480).

 

Il est fêté dans le martyrologe romain à la date du 21 août et le 23 août dans le sanctoral lyonnais de 1932.

 

 

 

BIBLIOGRAPHIE

 

 

         - 1836, Œuvres de C.Sollius Apollinaris Sidonius, 3 tomes

 

 

 

DOCUMENTS

 

- PERICAUD André, s.d., Notice sur Sidoine Apollinaire

 

- JOURJON Maurice, 1992, Trois Entretiens sur les Pères de l’Eglise de France : Hilaire, Sidoine Apollinaire, Césaire

 

- Biographie, Faculté de droit et de science politique de Clermont-Ferrand

 

- Colloque Présence de Sidoine Apollinaire (octobre 2010), Centre de Recherches sur les Littératures et la Sociopoétique, Université de Clermont-ferrand

 

 

g.decourt