musée du diocèse de lyon

entrée

Innocent III : indulgence pour l’Œuvre du Pont

1209

 

 

 

 

 

Innocent, évêque, serviteur des serviteurs de Dieu,

aux vénérables frères archevêques et évêques qui liront les présentes lettres,

salut et bénédiction apostolique.

 

A la suite de ce que nos fils aimés, le Maître et les Frères du Pont du Rhône près de Lyon, ont pris soin de nous expliquer,

Nous,

à tous les fidèles du Christ, qui ont depuis longtemps prêté leur concours au projet d’achèvement de l’œuvre du pont au profit des pèlerins,

nous décidons d’accorder à ceux d’entre vous qui apportent leur concours à cette œuvre si pieuse et indispensable,

une indulgence, précisée par écrit pour que cette indulgence soit expliquée par les courriers des Frères et de leur Maître aux fidèles du Christ de leurs villes et diocèses,

à condition qu’ils promettent de ne pas le faire qu’une seule fois dans l’année, au grand dommage de leur œuvre. *

 

Donc, désirant que cette œuvre soit menée à son achèvement pour le bien de tous,

à votre fraternité, par écrits apostoliques, nous donnons mission que vous fassiez, chacun de vous, tant qu’existera l’œuvre,

lire et expliquer attentivement aux gens de vos villes et diocèses, cette indulgence liée à cette œuvre à travers les utiles soutiens des fidèles,

de telle sorte que, par l’intermédiaire de votre dévouement, ceux-là permettent qu’une aussi grande œuvre soit achevée.

 

Donné à Anagnie, le 3 des nones de septembre, en la 12ème année de notre pontificat.

 

 

 

 

 

NOTES

 

 

Praeceptor : maître

* : traduction incertaine

3 des nones de septembre, en la 12ème année de notre pontificat : 3 septembre 1209

 

Cette bulle constitue le plus ancien document conservé par les Archives de Lyon ; elle y est datée de 1210 et répertoriée sous la référence DD 306 pièce 2. La date et l’auteur de ce document sont actuellement sujets à discussion. Pour plus d’information il convient de s’adresser à Monsieur le Directeur des Archives municipales de Lyon. Qu’il soit remercié pour ces informations.

 

 

 

DOCUMENTS

 

 

-      GUIGUE Marie Claude, 1876, Notre-Dame du Pont. Recherches sur l’origine du pont de la Guillotière et du grand Hôtel-Dieu et sur l’emplacement de l’hôpital fondé à Lyon, au VIè siècle, par le roi Childebert et la reine Ultrogothe, Société littéraire, historique et archéologique de Lyon. Années 1874-1875, pp. 183-328, p.220

 

-      voir notice sur l’Œuvre du Pont