musée du diocèse de lyon

entrée   

Pothin

 

 

 

 

 

Disciple de Polycarpe, Pothin arrive de Smyrne en Asie Mineure vers 140.

 

Il est le premier évêque de Lyon.

 

En 177 il fut amené au tribunal, roué de coups et jeté en prison, où il mourut rapidement.

 

 

On dit qu’il avait apporté une image de la Vierge Marie, longtemps vénérée dans ce qui est devenu la crypte de l’église Saint-Nizier.

 

Une tradition situe sa prison dans une cavité de l’hôpital Saint-Pothin, appelé l’Antiquaille, sur la colline de Fourvière, proche des théâtres romains. A cet emplacement a été construite une chapelle ornée de fresques racontant les martyres de 177. Le lieu restauré s’inscrit désormais dans un « espace culturel du christianisme à Lyon »

 

   

 

 

 

 

 

-      voir fête de saint Pothin et ses compagnons martyrs au Propre de Lyon, le « cachot de Saint Pothin ».