musée du diocèse de lyon

Entrée

Renaud de Forez

1226

 

 

 

 

 

RENAUD est le fils de GUI de Forez qui signe en 1173 un accord connu sous le nom de « permutatio » avec l’archevêque Guichard.

 

Désormais le comté de Lyon est une possession ecclésiastique des chanoines de la cathédrale et les juridictions temporelle et spirituelle sont bien distinctes dans le comté du Forez qui reste sous l’autorité spirituelle de l’archevêque de Lyon.

 

En 1182 RENAUD devient abbé de Saint-Just.

 

En 1193, il est élu archevêque de Lyon.

 

Il entre rapidement en conflit avec les « bourgeois » de Lyon qui réclament davantage de libertés et moins de taxes épiscopales. En 1206 avec le Chapitre il reconnaît certaines coutumes de la cité de Lyon. En septembre 1208, grâce à la médiation de Othon duc de Bourgogne, Robert de Chatillon évêque de Langres, Ponce de Villars évêque de Macon et de l’Abbé de Bonnevaux, il doit céder devant la révolte et accorder aux lyonnais plus de droits.

 

Il fait construire la forteresse de Pierre-Scize pour résidence. 

 

Il cherche à défendre et étendre le comté de Lyon. En tant que régent du comté de Forez, il signe avec les comtes de Beaujeu des accords et récupère leurs fiefs proches de Lyon. Il investit militairement l’abbaye de Savigny dont il craint la puissance. Il établit des fortifications de communes tout autour de Lyon.

 

Il fait établir un descriptif des biens que l’on retrouve dans le Cartulaire municipal de la ville de Lyon : recueil formé au XIVe siècle par Etienne de Villeneuve, d'après le manuscrit original avec des documents inédits du XIIe au XVe siècle, édité 1876 par GUIGUE M.C.

 

Il poursuit la construction de la cathédrale et du pont sur le Rhône confiée au Frères Pontifes.

 

Il meurt en 1226 et est inhumé en l’église Saint-Irénée.

 

 

 

DOCUMENTS

 

- testament de Renaud de Forez, 1226

 

- nécrologie de Renaud de Forez in Obituarium Lugdunensis Ecclesiae

 

g.decourt